Cambodge: La ville de Siem Reap

La ville de Siem Reap est en pleine expansion portée par le tourisme: de nombreux hôtels, chinois notamment, sont en construction. Le contraste avec les habitations sommaires des locaux est saisissant. L'état des routes est variable en fonction du standing des hôtels à proximité.

Pour être très honnête, ce n'est pas notre ville préférée mais nous recommandons d'y passer quelques jours pour :

  • Découvrir le Cambodge rural (pour l'instant en tout cas)
  • La vie n'y est pas chère
  • Se reposer de la visite des temples
  • Essayer le Kun Khmer : art martial qui ressemble au muay thaï

Hébergement

Vous trouverez une large offre allant de la chambre chez l'habitant à l'hôtel de luxe. Pour notre part nous avons choisi une guest house "Serenity Villa" un peu à l'écart de la rue principale tenue par une famille française avec un joli jardin et une piscine: idéal pour se rafraichir après une dure journée touristique!

Gastronomie

Bugs Café:

En Asie c'est bien connu: les gens mangent des insectes mais c'est très souvent sous forme de friture. Nous voulions découvrir une approche plus gastronomique c'est ce qui nous a motivé à tenter l'expérience. Nous avons retrouvé des amis sur place pour nous accompagner dans l'aventure.

Le patron est français et le chef cuisiner un Cambodgien débauché du Sofitel.

Comme dit le film: "j'y vais mais j'ai peur!"
Comme dit le film: "j'y vais mais j'ai peur!"

La formule découverte propose des planches divisées en 2: d'un côté les insectes sont plutôt "cachés" dans des tempuras, des salades, des nems ou encore des samosas et de l'autre ils sont clairement visibles: brochette de criquets, salade de scorpions, puce d'eau frite ... A vous de choisir en fonction de votre appétence pour l'aventure!

Si hésitez à sauter le pas, nous vous conseillons les cheeseburgers aux steaks d'insectes qui ont un gout ressemblant à de la viande de gibier un peu plus forte. L'apparence est à s'y méprendre et le résultat est étonnant! En dessert vous trouverez également un cheesecake aux fourmis, avec un petit ver à soie sur le dessus pour faire joli :) 

Mowglee:

Restaurant tenu par un couple français (décidément encore eux! c'est bien la peine d'aller au bout du monde pour les retrouver partout !), vous retrouverez des plats bien de chez nous astucieusement mariés avec les saveurs locales le tout pour un prix raisonnable.

Street food:

Vous pouvez trouver des petites bicoques en bord de rue proposant des plats typiques Khmers : riz ou nouilles frits avec des préparations de viandes ou encore soupes épicées. Le tout pour moins de 2$ par repas, un prix imbattable! Nous en avons testé plusieurs et malgré nos estomacs relativement sensibles, aucun dommage à déplorer.

Quoi faire à Siem Reap?

à part les temples bien sur!

Profiter de la vie nocturne:

Comparé au reste du Cambodge, les gens se couchent clairement plus tard ! Vous pourrez profitez de l'animation de Pub Street (bar / boite, karaoké, ...) si vous en avez la motivation.

Balade à vélo dans la campagne aux alentours:

Nous avons fait un tour d'une demi journée (le terrain est tout plat mais attention à la chaleur tout de même) avec Triple A Adventures Cambodia. Le but: sortir des sentiers battus et aller à la rencontre des locaux. Nous avons pu nous rendre dans un marché et déguster les spécialités locales, découvrir les méthodes d’agricultures, visiter une ferme d’alligators ainsi qu'une fabrique de soie de lotus.

=> Plus d'infos dans la rubrique ITITOCA:

Lac Tonlé Sap: Nous n'avons pas fait cette activité mais vous pouvez réserver une mini croisière sur le lac pour profiter de la vue, pécher et vous détendre avec un verre

Visite des villages flottants:

Nous avons pu apercevoir un des villages flottants lors de notre tour en vélo. Les photos sur Internet avaient l'air belles mais la réalité est tout autre : en saison sèche le niveau d'eau est bas et l'odeur qui va avec n'est guère agréable. De plus la pollution au plastique est omniprésente. Les locaux sont également insistants pour vous vendre toute forme de souvenirs. A déconseiller.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Anne-Sophie VACHON (lundi, 11 février 2019 10:47)

    Bonjour de Montrouge,

    Je confirme que le Lac Tonlé Sap, au mois de mars, est particulier.
    Pollution par les jacinthes d'eau, le plastique et les excréments des maisons sur pilotis.
    L'ambiance est particulière.
    Maintenant, cela dépend de ce que l'on souhaite voir (et sentir) :-)

    Bon voyage à vous !

    Anne-Sophie