Hanoï - Visites Part.2 : le vieux quartier

Nous avons fait appel une deuxième fois aux Free Walking Tours pour continuer notre découverte de la capitale vietnamienne. Au programme, un tour du Vieux quartier d'Hanoi, aussi appelé quartier des 36 corporations. 

Ce drôle de quartier est apparu avec l'arrivée des commerçants dans la Hanoi du XVe siècle. Chaque rue est dévolue à un commerce particulier : les bijoux, le fer, le sucre (version 2019 : les biscuits industriels), les coordonniers (version 2019 : les copies de baskets made in China), les objets votifs, les produits chimiques type peinture, détergents... 

Les commerces sont tout petits, car la taxe foncière est elevée. Comme elle ne s'applique pas au trottoir, la plupart des commerçants en font leurs ateliers, ou leurs étals provisoires ! 

The Ancient House

Cette "vieille maison" a à peine un peu plus d'un siècle. Elle a été occupée (ou louée, cela dépend des points de vue...) à 5 familles chinoises entre 1954 et 1999. Rénovée en 2000, elle offre aujourd'hui aux visiteurs un bon aperçu de l'habitat traditionnel hanoien. Cours successives pour laisser passer l'air et la lumière, et permettre diverses activités. En front de rue, la partie "commerçante", à l'arrière, la vie quotidienne avec la cuisine, les chambres, la salle à manger. 

Cuisine toute équipée
Cuisine toute équipée

La chambre est classe et sommaire. Notre guide nous expliquait que sa grand-mère dormait toujours sur un lit en bois, persuadée qu'il fallait que son dos reste bien droit. Maintenant qu'elle a le choix, elle ne reste plus dormir chez sa grand-mère :) 

L'histoire ne dit pas si les oreillers sont d'époque...
L'histoire ne dit pas si les oreillers sont d'époque...

Toujours dans la rubrique "tiens toi droit", voila les cartables d'époque...

La visite de la maison nous permet d'en apprendre un peu plus sur les légendes et les coutumes auxquelles les vietnamiens sont encore très attachés. Ils vénèrent toujours aujourd'hui les génies du foyer, dont voici la légende. 

 

Le génie du foyer protège la famille en surveillant ses activités et en en chassant les mauvais esprits. Selon la légende, le génie est composé d'une triade de deux hommes et une femme. Le premier homme et la femme était mariés, mais ne parvenaient pas à avoir d'enfants. L'homme se mit à battre sa femme et elle s'enfuit. Pris de remords, il partit à sa recherche et finit par devenir mendiant dans la rue. Entre temps, elle s'était remariée. Un jour, par le plus grand des hasards, elle le retrouve et prend pitié de lui. Elle le cache chez elle dans un tas de paille dans lequel il s'endort. Le lendemain, son mari met le feu à la paille pour préparer de l'engrais, sans savoir que l'ex mari s'y cache. Desespérée, la femme saute dans le feu, vite rejointe par son mari. 

La scène émeut l'Empereur des Cieux qui décide de faire des trois malheureux les génies du foyer. Le premier mari surveille la cuisine, l'autre la maison, et la femme est responsable des courses au marché. 

 

L'après-midi du 22e jour du dernier mois de l'année lunaire, les familles vietnamiennes préparent le sacrifice d'adieu aux génies du foyer qui partent, le 23e jour, faire leur rapport à l'Empereur du ciel sur la conduite des habitants de la maison. (on est pas là pour rigoler...) Les offrandes sont constituées notamment d'un poisson et d'un bâton de canne à sucre qui doivent servir de monture aux génies du foyer dans leur voyage vers le ciel.

Ils reviennent le 30e jour du dernier mois lunaire pour continuer leur travail. 

Long Bien Bridge

Anciennement baptisé Pont Paul Doumer, le pont ouvert en 1903 connectait Hanoi au port le plus proche, Haiphong. Bombardé pendant la guerre du Vietnam en raison de sa position stratégique, il n'a été que très peu touché, contribuant à maintenir le moral des hanoiens et leur fierté. Une rénovation est en cours avec le soutien financier et technique d'ingénieurs français. Malgré ces travaux, le trafic y est dense, comme partout dans la ville !                            

Sous le pont, le revers de la médaille. Les bidonvilles d'Hanoi, ou vivent des familles venues des villages les plus proches. Le périphérique semble faire une séparation assez nette entre la ville en pleine expansion et ceux qui ne parviennent pas, quelqu'en soit la raison, à prendre le train en marche. 

Pour finir sur une note plus légère, le tour se termine sur le rooftop d'un café planqué dans un immeuble, déniché par notre guide. C'est l'occasion de découvrir un peu mieux nos collègues touristes du jour. Sur 6, nous sommes 5 à faire un tour du monde ! On échange avec délectation et quelques fous rires nos bons plans et meilleures anecdotes. Et on en profite pour remercier notre guide pour cette chouette visite, qu'on vous recommande. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0