Hanoï : impressions sur la ville

Nous avons passé, en cumulé, un peu plus d'une semaine à Hanoi. On va aller droit au but : c'est beaucoup trop :) 

Nous restons un mois au Vietnam, ce n'est donc pas gênant et cela nous a permis de prendre notre temps. La ville est très étendue mais la zone la plus intéressante est très concentrée. Trois jours à notre humble avis suffisent pour en avoir vu les points les plus intéressants. 

Cela dit, un petit exercice de bilan nous permettra de vous en livrer nos coups de coeur, comme nos coups de gueule étonnements. 

un micro aperçu du trafic de fou à Hanoi 

Nos étonnements

  • la ville est la capitale du Vietnam. Pourtant elle semble, aux yeux des occidentaux que nous sommes, tout à fait bordélique 
  • elle est très sale : il n'y a pas de poubelle publique, parfois des containers mais souvent pleins, les poubelles sont posées à même les trottoirs 
  • les constructions sont faites de bric et de broc, à part à l'extérieur de la ville où poussent les lotissements pour ultra riches. La gestion des fils électriques (hasardeuse au mieux) renforce cette impression 
  • le trafic est très très dense. Majoritairement fait de scooters, qui sont rois absolument partout. Oubliez ce que vous connaissez du trottoir, ce n'est plus ce petit havre de paix dédié aux piétons. (aux pié-quoi??) 
  • traverser la rue est un jeu dangereux, qui nous a valu de très nombreuses frayeurs : personne ne ralentira pour vous laisser passer
  • le bruit est constant : les klaxons qui servent ici à dire "coucou je suis là et je passe quoiqu'il arrive"; les gens qui parlent fort, très fort, les machines ici et là... 
  • les hanoïens ne sont pas très sympathiques, notre histoire commune n'est clairement pas digérée
  • tout peut se faire dans la rue : la cuisine, la lessive, laver le trottoir à l'acide (si si c'est vrai) 

Ce qu'on a aimé

En gros, les contreparties des agacements ressentis dans cette ville : 

  • dans son bordel ambiant, la ville a quelque chose d'attachant 
  • une fois qu'on a compris qu'il ne fallait ni courir, ni s'arrêter pour traverser, on reprend quelques points d'espérance de vie (on repasse à 58 ans c'est top :D) 
  • tout est possible, le micro entrepreneuriat a de l'avenir 
  • on a eu la chance de rencontrer aussi des hanoiens très sympas, notamment nos hôtes pour le Têt (allez lire l'article "Traditions 4.0 dans la rubrique Ititoca) 
  • les gens ne s'énervent jamais, avec un tel trafic c'est une belle leçon pour nous 

Jeux et ateliers de peinture dans la rue <3 

Nos adresses préférées : 

  • pour se loger, chez Bruce et Tam dans le quartier français 
  • pour manger un bon Bo Bun à prix serré, dans le vieux quartier : Bun bo nam bo
  • pour un repas de fête : la porte d'Annam, resto fusion tenu par un chef français installé au Vietnam depuis de nombreuses années 
  • pour aller boire un délicieux cocktail au calme et dans un lieu d'exception : le Métropole, Sofitel Legend 
  • la streetfood un peu partout, des prix défiant toute concurrence et de bons plats, même si on ne comprend pas toujours le menu !
  • les Free Walking tours : un super moyen de découvrir la ville avec un(e) étudiant(e) vietnamien(ne), sortir des lieux les plus touristiques et rencontrer d'autres voyageurs (Allez lire l'article sur le café récup dans Ititoca ou les articles sur les quartiers d'Hanoi dans le blog ;) 

Écrire commentaire

Commentaires: 0