Sydney, l'Angleterre victorienne au soleil

Sydney, souvent prise (à tort) pour la capitale de l'Australie, en est tout de même la capitale économique. Ville dynamique et agréable à vivre, elle a l'avantage de proposer parcs, plages, gros buildings et un peu d'histoire pour couronner le tout. (Couronner...Victoria...tu l'as?) 

L'hôtel de ville
L'hôtel de ville

Sydney s'est développée dès 1770 et l'arrivée du navigateur britannique James Cook, chargé d'y établir une colonie de prisonniers. Plutôt sympa comme base de civilisation... D'autant que les colons, en rencontrant les aborigènes, qui étaient là depuis...quelques milliers d'années, ont décidé qu'ils étaient trop primitifs pour être maîtres de leur territoire. Les britanniques ont donc invoqué le concept de "terra nullius" pour prendre possession de l'Australie...et en décimer progressivement sa population autochtone. Pour en savoir plus sur cette sombre partie de l'histoire de l'Australie, on vous conseille d'aller faire un tour à l'Australian Museum, où tout est très bien expliqué, sans concession ! 

la jolie coupole du Queen Victoria Building
la jolie coupole du Queen Victoria Building

La ville a connu un formidable essor sous le règne de la reine Victoria, et beaucoup de bâtiments lui sont dédiés. Le style architectural caractéristique de son époque a d'ailleurs fortement imprégné Sydney. C'est beau, et encore plus sous le soleil australien ;) 

Sydney, les pieds dans les vagues

Le gros point fort de Sydney, c'est aussi ses superbes plages à 15 minutes en métro... C'est le cas de Bondi Beach (prononcez Bondaï), LA plage super connue de Sydney, où se mêlent surfeurs, joggeurs, yogis, buveurs de smoothies, promeneurs de labradors... 

On vous recommande de faire la promenade Bondi - Coogee, dans le sens que vous préférez ! Elle fait environ 6 km, est très bien aménagée, propose de très beaux points de vue, et comme on est en Australie, il y a très régulièrement des robinets où vous pouvez remplir votre gourde. Parce que oui, ici, tout le monde a une gourde !

#stopplastic #onvaréussiràsauvernotreplanète 

Autre plage très sympathique, que l'on peut atteindre en ferry en une trentaine de minutes : Manly Beach. Le "Corso": la promenade qui vous mène du ferry à la plage est très mignonne, il y a quelques jolies maisons et de chouettes boutiques. Et si comme nous vous avez de la chance, vous pouvez tomber sur une compétition de surf. Et si vous avez encore plus de chance, vous pouvez y croiser Kelly Slater, idole de la jeunesse landaise de Madame Gloubi et champion du monde de surf multirécidiviste :) 

Et là vous vous dites, "mais quand vont-ils nous parler de l'Opéra ?" Parce que bon Sydney sans l'Opéra c'est comme Paris sans la Tour Eiffel, c'est pas possible. Oui, on est bien d'accord avec vous, alors on termine par le clou du spectacle, la cerise sur le gâteau, le pompon de la pomponette. 

L'incontournable Opera House

En observant les touristes à Paris, Madame Gloubi dit souvent à Monsieur Gloubi : "j'aimerais bien qu'on efface ma mémoire juste quelques instants pour voir ce que ça fait de découvrir la Tour Eiffel en vrai pour la toute première fois". Et bien j'imagine (Madame Gloubi vous parle) que ça fait comme quand on découvre l'Opéra de Sydney : excitation, car il n'est pas visible tout de suite, émerveillement, joie d'enfant à qui on annonce qu'il ira à Disneyland pour son anniversaire. 

C'est un peu le clou du spectacle, le symbole international de l'Australie, le premier endroit où l'on tire les feux d'artifice du 1er janvier dans le monde... bref, un endroit qui m'a toujours fait rêver et qui ne m'a pas déçue quand je l'ai vu de mes propres yeux ! 

L'Opéra est judicieusement situé au point névralgique de Sydney : Circular Quay : l'endroit d'où partent et arrivent les ferries qui desservent toute la baie, où arrivent les énormes paquebots de croisière, où se croisent aussi toutes les lignes de transport de la ville. On ne peut donc pas le rater, et on y passe forcément à plusieurs moments de la journée. Et tant mieux, car le spectacle est toujours différent, les lumières se reflétant sur les grandes voiles du bâtiment avec une poésie toujours renouvelée. (Non je n'exagère pas, je suis juste fan de ce monument!) 

On vous conseille d'ailleurs d'y aller au coucher du soleil, ou à 21h, pour y voir un son et lumière qui est projeté tous les soirs sur les voiles. Le spectacle s'appelle "Badu Gili" et retrace les coutumes aquatiques des aborigènes de Sydney, les Gadigal.  

La saga de la construction de l'Opéra

Un point histoire sur l'Opéra, car l'anecdote est croustillante... Le gouvernement a lancé un concours international d'architecture à la fin des années 50 pour construire l'Opéra. C'est le jeune architecte danois Jorn Utzon qui l'a remporté en proposant un projet dont les plans promettaient déjà d'en faire le symbole de l'Australie.

Premier petit accroc budgétaire : la souscription nationale lancée par le gouvernement ne permet pas de financer le projet. Le gouvernement lance alors une grande loterie qui suffira pour lancer les travaux dès 1958. 

Deuxième péripétie en 1965 avec le changement de gouvernement. Le nouveau premier ministre trouve que les travaux n'avancent pas assez vite, et qu'ils coûtent déjà trop cher. Il décide donc de couper le salaire d'Utzon, et de diminuer drastiquement le budget. En réaction et après des mois de bataille entre ces deux protagonistes, l'architecte danois démissionne et quitte l'Australie. Il n'y est jamais revenu et n'a donc jamais vu son oeuvre achevée en réalité ! 

C'est une équipe d'architectes australiens qui va finir le bâtiment. Utzon n'a même pas le droit à son nom sur la plaque d'inauguration... Mais c'est quand même lui qui est appelé en 1999 par le gouvernement pour accompagner les futurs architectes qui seront responsables de l'évolution technique et artistique de l'opéra. 

Pour la petite histoire, l'opéra a quand même coûté 14 fois le prix annoncé au départ... 

 

ça valait le coup de s'acharner...
ça valait le coup de s'acharner...

Vous l'aurez compris, on a beaucoup apprécié Sydney. Et comme on est sympas, on vous partage quelques bonnes adresses :) 

Nos bonnes adresses

  • I'm Free Tourspropose 2 promenades/découvertes de la ville. C'est gratuit, vous donnez ce que vous voulez à la fin. Guidé par des étudiants locaux, c'est très rôdé, plein d'anecdotes, de bons plans. On vous le recommande chaudement ! 
  • Maze backpackers : on est pas très sûrs de considérer cette auberge de jeunesse comme une bonne adresse, car on l'a trouvée très chère pour une chambre microscopique. Mais comme ça a l'air d'être la norme à Sydney... on partage quand même ! 
  • Cha Thaï : un bon petit resto thaï à Sydney, il y en a plusieurs, nous avons testé celui de Thaïtown 
  • Xcel Roll : à Coogee : une toute petite adresse qui fait des Banh mi et des rouleaux de printemps à apporter : très bon et pas très cher
  • Sydney Tower Eye et 360 Bar Dining : si vous voulez aller boire un verre et contempler Sydney de très haut. Attention il faut venir tôt ou se mettre sur la liste d'attente 
  • il y a plein de petits restos et bars sympas mais sachez qu'il faut un budget conséquent pour vivre à Sydney. Nous avons été très raisonnables et avons donc peu de supers adresses à vous recommander ;) 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Laurent (lundi, 15 avril 2019 16:01)

    14 fois le budget !!!! Heu record à battre....#EPR