Nouvelle Zélande, de Queenstown à Christchurch

Queenstown et Glenorchy

03/04/19

Le genre de vue qui te fait décoller de ton film...
Le genre de vue qui te fait décoller de ton film...

A peine passés les contrôles de la douane (qui ont quand même inspecté nos chaussures & notre moustiquaire) nous récupérons notre nouvelle maison sur roues.

On vous présente la remplaçante de Kakadu: la grosse Josiane!
On vous présente la remplaçante de Kakadu: la grosse Josiane!

Nous filons nous ravitailler avant d'aller visiter rapidement la ville. Celle ci ne présente pas vraiment d'intérêt et en plus il pleut ce qui nous gâche un peu le paysage. Cependant nous ne laissons pas abattre et allons déguster "le meilleur burger du monde" : Fergburger, crée en 2000. Les bords du lac Wakatipu nous offrent l'occasion d'une petite promenade digestive (nécessaire!)

La pluie a bien réduit la file d'attente qui d'habitude remonte loin dans la rue ce qui nous convient tout à fait. Le burger est plus que copieux, (pas la peine de prendre des frites) mais surtout délicieux. Enfin de là à dire que c'est le meilleur du monde, faut pas pousser non plus. Une fois rassasiés, nous reprenons la route vers la ville de Glenorchy connue pour être un lieu de tournage du Seigneur des anneaux.

La jetée de Glenorchy
La jetée de Glenorchy

Nous passons la nuit en Freecamp sur le site de Twelve Mile Delta, au Sud de la ville. C'est là où a été tournée la scène du camp Ithilien, quand Frodon & Sam découvrent les Oliphants.

La plaine d'Isengard
La plaine d'Isengard

C'est également dans la petite vallée à côté de la ville que se trouve Isengard, forteresse du sorcier Saroumane. On pourrait presque visualiser la tour d'Orthanc...

La ville est toute petite mais elle offre un joli panorama sur le lac. Nous avons de la chance, le ciel se découvre un peu et nous avons le droit à notre premier coucher de soleil Néo Zélandais.

Au matin le soleil reprend ses droits et nous offre une vue magnifique sur le lac (disclaimer: ce type de phrase va souvent revenir dans cet article) Ce petit pèlerinage pour Mr Gloubi effectué, nous reprenons la route vers Te Anau & Milford Sound

Te Anau & Milford Sound

05/04/19

Nous avons 4h de route pour rejoindre Milford Sound. Le trajet est magnifique mais assez sportif surtout avec notre van & sa taille imposante à laquelle nous ne sommes pas encore habitués.

ça commence comme ça ...
ça commence comme ça ...

Sur les bas côtés de la route, des bus laissent échapper des hordes de touristes asiatiques qui partent en randonnée. Cela nous conforte dans notre choix de zapper les "grandes marches de Milford"...

 ... pour finir comme ça
... pour finir comme ça
La jetée menant aux bateaux de croisières
La jetée menant aux bateaux de croisières

Nous laissons notre van pour embarquer. Le lieu étant très touristique, de nombreuses infra structures ont été construites. En effet nous avons vu 4 compagnies différentes et les bateaux ont l'air toujours pleins.

Larguez les amarres!
Larguez les amarres!

Le soleil étant au rendez vous,  nous allons prendre place sur le pont supérieur pour apprécier le paysage. Milford Sound a été découvert par les Maoris il y a plus de 1200 ans. Le fiord servait d'approvisionnement en eau potable et en poisson. Les premiers explorateurs européens sont venus par la terre n'ayant pas réalisé que derrière l'entrée étroite se cachait un fiord. Le capitaine Cook lui même en a raté l'entrée 2 fois!

Nous approchons de l'embouchure qui n'est effectivement pas large. D'après le capitaine, nous sommes à 5 jours de navigation de l'Australie. Sur le trajet du retour, le bateau s'approche des berges. Nous pouvons voir des phoques qui se prélassent au soleil. Nous passons également sous une cascade d'eau douce (la même eau est servie à boire sur le bateau grâce à sa pureté)

La croisière se termine sans encombre et nous regagnons notre van. Arrivés à Te Anau, nous nous remettons de notre escapade marine avec une côte d'agneau avec une sauce à la menthe. Certains restaurants Néo Zélandais proposent une formule avec un tarif réduit si vous prenez le même plat pour 2, pensez-y!

Miam!
Miam!

La nuit étant déjà tombée, nous tentons de dormir en free camp à proximité de Te Anau. Nous repérons une endroit discret avec un panneau "Self-Contained Vehicule only". Nous croyant dans notre bon droit nous nous installons. Ce n'était pas notre meilleure idée du voyage: des locaux furieux passent en voiture à côté de nous en klaxonnant et en hurlant "No Freedom Camping!". Les chiens aux alentours commencent à aboyer, les lumières de quelques maison s'allument. Nous déguerpissons la queue entre les jambes et allons dormir en pleine campagne. Le froid nous réveille: les joints du van sont tombés dans la nuit laissant passer des courants d'air vicieux.

Le lendemain sur les hauteurs de Te Anau
Le lendemain sur les hauteurs de Te Anau

Le parc de Fiordland

06/04/19

Au matin, notre grosse Josiane donne des signes de fatigue: en plus des joints qui nous ont fait défaut, la porte du coffre ne fonctionne plus et une plaque de cuisson au gaz est en rade. La tuile! Mais nous devons avancer, nous appellerons l'assistance plus tard.

Préférant éviter le monde dans les grandes marches de Milford, nous avons prévu une randonnée au cœur du parc de Fiordland près du lac Monowai. Le parc est immense avec un nombre impressionnant de randonnées. Il existe des treks de plusieurs jours permettant d'aller jusqu'à la mer mais nous ne sommes malheureusement pas équipés pour ça.

Le lieu de départ de la randonnée est situé au Borland Lodge, un lieu de vacances situé au beau milieu de nulle part. Pour y accéder il faut parcourir une route de gravier ce qui secoue un peu.

Arrivés sur place, nous tombons sur un chasseur qui connait la région comme sa poche et nous aiguille dans nos choix de randonnées car plusieurs pistes partent de cet endroit. On vous laisse apprécier sa tenue.

Un vrai de vrai
Un vrai de vrai

Nous choisissons de rejoindre le lac à pied. C'est parti pour 3 bonnes heures de marche, IZI comme dirait le duc de Boulogne. Nous commençons par une partie forêt, ce qui nous change des paysages plutôt montagneux que nous avions eus jusque là.

Après 1 heure de marche, nous retrouvons ensuite la plaine, qui ressemblerait presque à la savane. Heureusement, des piquets permettent d'indiquer la direction à suivre sinon on s'y perdrait!

Nous arrivons enfin au lac, qui est un lieu de villégiature pour les locaux : le parking est plein de remorques de bateaux.

Nous rentrons par le même chemin et au retour nous appelons l'assistance Jucy. Ils nous demandent de nous rendre à Dunedin pour les réparations, ce n'était pas dans nos plans mais qu'à cela ne tienne nous sommes là pour voir du pays.

La côte sud, Invercargill - Dunedin

07/04/19

Art kiwi: scultures avec du bois trouvé sur les plages
Art kiwi: scultures avec du bois trouvé sur les plages

Changement de décor, on passe de la montagne à la mer: pour rejoindre Dunedin, nous prenons  la route côtière. Le beau temps est avec nous et nous passons de plage en plage. 1er arrêt, Tararua Acre. C'est le mémorial du plus grand naufrage civil du pays.

25 Avril 1881, le SS Taruara s'empale sur les récifs avec 151 personnes à bord. Le seul survivant du naufrage est celui qui a nagé les 300 mètres jusqu'à la terre ferme pour aller chercher du secours. En effet le naufrage s'étant fait par mer calme, il n'y avait pas d'urgence pour évacuer. Mais une tempête est survenue envoyant le bateau par le fond et avec lui les passagers restants. Cet évènement est important car c'est suite à cette tragédie que de nombreux phares ont été érigés sur la côte pour éviter ce genre de catastrophes.

Un phare a été construit quelques kilomètres plus loin. Le long de la côte il y a de nombreux points d’intérêt, n'hésitez pas à vous arrêter à votre guise (et celle de la météo bien évidement)

2 ème arrêt: Slope point. C'est le point le plus au Sud de Nouvelle Zélande. Le pôle Sud n'est pas loin ... quoi que. La vue est belle mais le vent souffle et on se prend les embruns.

Nous rebroussons chemin pour reprendre la route. Nous profitons d'un freecamp au bord de l'eau pour faire une pause lecture.

3 ème arrêt: Catlins Park. Nous passons à travers ce magnifique parc forestier. L’intérêt est que les randonnées sont variées : entre 15 minutes et plusieurs jours! Faites votre programme en fonction du temps que vous avez et de votre motivation!

4 ème arrêt: Nugget Point. C'est un autre point dangereux de la côte. Un phare surplombe la côte. La route d'accès est très étroite et nous avons plusieurs émotions fortes avant d'arriver au phare. Le spectacle en vaut largement la peine.

Les fameux Nuggets
Les fameux Nuggets

Nous passons la nuit à Brighton à côté de Dunedin en prévision de notre passage au garage. L'emplacement est entre la plage et un terrain de rugby.

Quelques locaux profitent des derniers rayons du soleil pour aller surfer, les fous: Nous sommes allés tâter l'eau et elle était plutôt fraîche!

La côte sud, Dunedin - Moeraki

09/04/19

Nous laissons le van en réparation chez le garagiste et partons visiter la ville de Dunedin. La ville a été fondée par des colons Écossais. En plus d'être la ville étudiante du pays, c'est celle qui contient le plus de monuments historiques.

Dunedin est aussi le point de départ d'un train touristique. Les prix sont prohibitifs: 2400NZD par personne pour un billet... Ceci dit, la gare est belle et vaut clairement la visite. Au premier étage se trouve un musée à la gloire des sportifs sport Néo-Zélandais. Et des all blacks bien sûr!

Une fois notre van réparé, nous reprenons la route vers Moeraki à 1 heure de route de Dunedin. Nous arrivons juste à temps, la marée monte. Ces pierres parfaitement lisses suscitent bien des curiosités et de nombreuses théories circulent quand à leur origines: des œufs d'extraterrestres en attente d'éclosion aux vestiges de boules de feu célestes, il s'agirait en fait de roches dures soumises à l'érosion. Mais le mystère reste cependant entier...

Nous avons encore assez de soleil pour une dernière étape: la réserve de Katiki Point. C'est LE spot pour observer la faune maritime. On y accède par un long sentier vers la pointe. Faites attention: les phoques et autres otaries se prélassent au soleil.

Si certains sont plutôt placides, d'autres sont plutôt belliqueux. Mieux vaut rester à distance.

C'est clairement le meilleur endroit que nous avons trouvé pour observer la faune: tout au long de notre périple côtier, nous n'avons pas vu l'ombre d'un pingouin, phoque ou otarie. Ici c'est l'abondance! 

Il est temps pour nous de quitter la côte pour retourner à l'intérieur des terres.

Cromwell, Wanaka

10/04/19

Cromwell : Nous reprenons la route en direction de Wanaka. Notre chance avec la météo nous a lâchés et nous faisons donc un stop par Cromwell pour une dégustation de vin.

C'est Mme Gloubi qui se colle à la dégustation, Mr Gloubi étant conducteur officiel. La spécialité locale est le pinot noir pour les vins rouges, et le sauvignon blanc pour... les blancs ! Les vins dégustés sont plutôt de bonne qualité, on vous les conseille : Chard Farm, à Arrowtown.

Sur le chemin du retour Mr Gloubi insiste pour s’arrêter sous une pluie battante: La gorge de Kawarau est un lieu de tournage du film du seigneur des anneaux. C'est là où Frodon et ses compagnons passent devant ces statues géantes, représentant les rois Isildur et Anarion, à bord de leurs embarcations qui filent sur la rivière Anduin.

Wanaka: Toujours sous une pluie battante, nous nous dirigeons vers le lac Wanaka avec pour objectif la randonnée de Roys Peak. Vu le temps hors de question de passer la nuit en free camp, nous nous dirigeons vers un camping du coin et là deux mauvaises nouvelles: 1) la porte du coffre à peine réparée est de nouveau bloquée: Re Tuile,  2) la route vers les glaciers Fox et Franz Joseph vient de s’effondrer et ne sera pas reconstruite avant l'été. Heureusement que nous allons en voir en Argentine!

Lake Diamond
Lake Diamond

Le lendemain nous, vu les quantités d'eau tombées, nous décidons de nous rendre au Diamond Lake puis de passer un peu de temps en ville. La balade dure 3h et constitue un bon entrainement pour Roys Peak. Le temps est maussade mais il ne pleut pas. La piste forme une boucle au sommet qui surplombe le lac, nous avons une vue plongeante sur le lac et un bel aperçu de Roys Peak. Nous avons fait le bon choix: Roys Peak est couvert par les nuages nous n'aurions rien vu! Durant la descente nous sommes accompagnés par des espèces de mésanges qui ne sont pas farouches du tout.

Après l'effort le réconfort: nous nous accordons une petite séance ciné au Paradiso. La salle est très confortable avec des maxi canapés & fauteuils club, on se croirait à la maison!

Le lendemain c'est le grand jour! 6h de rando pour 1300 mètres de dénivelé, j'ai nommé Roys Peak! Début de la rando à 9h, le parking est déjà presque plein. Au début du parcours, les moutons vous encouragent. La piste n'est pas technique, c'est une longue pente assez large, mais assez physique: ça ne fait que monter! Mais bon ... la vue est juste Whahoooo!

Au bout de 2 heures de montée, on tombe sur un point de vue assez sympathique mais assaillit par des apprentis instagrammeurs. Mais ce n'est pas encore le sommet, l'aventure continue.

Ça y est, on y est au bout de 3h. Bon le vent froid souffle donc veuillez excuser la mauvaise qualité des panoramas. La pause s'impose après tant d'effort mais on redescend rapidement pour ne pas laisser les muscles refroidir. 

La piste de cabri
La piste de cabri

La descente se fait tranquillement, temps total 4h45 contre les 6h conseillées, ce qui nous laisse le temps de profiter de la ville. Celle ci est paisible (8000 habitants et jusqu'à 15 000 personnes présentes en haute saison) et très tournée vers la nature: VTT, Randos guidées, Canyoning, Vol en hélicoptère, ... Il y a de quoi faire! Malheureusement les prix sont prohibitifs pour notre budget, alors après un tour du lac et une photo avec le fameux Wanaka tree, nous reprenons la route.

Mount Cook, Lake Tekapo

12/04/19

Sur la route de Mount Cook, nous nous arrêtons à côté de Twizel pour ... passer par un lieu de tournage du seigneur des anneaux bien sûr! En effet, c'est ici que les armées du Rohan et du Gondor ont affronté les forces du Mordor dans les champs de Pelenor devant la cité de Minas Tirith. "Pour Eorlingas!"

Nous arrivons devant le lac Pukaki qui est alimenté par les glaciers au niveau du mont Cook. La vue est saisissante (décidément la rédaction de cet article fait travailler l'emploi des synonymes!)

La route pour aller au Mont Cook longe le lac et c'est un sacré bins: des hordes de voitures et campers van sont stationnés sur les bas côtés pour prendre la meilleure photo possible! Nous voila arrivés aux glaciers. A part la neige sur les sommets, le spectacle est lunaire: le glacier a déjà bien fondu et on ne voit plus que des roches, ce qui est un peu décevant. Le soleil tombe vite et nous nous dépéchons de rejoindre notre free camp au bord du lac: nous reviendrons demain pour une autre randonnée.

Le lendemain, nous refaisons la route qui longe le lac pour se rendre au point de départ de la randonnée "Mueller Hut". Elle commence par une série de 2200 marches avant d'atteindre un palier avec un petit lac puis l'ascension reprend de manière plus sauvage pour atteindre le sommet.

Les marches sont vraiment rudes et la fatigue de l'ascension de Roys Peak est encore présente. Mais on est récompensés une fois arrivés au lac par la vue  sur les glaciers.

Le dernier mur à franchir avant d'atteindre le sommet. A partir d'ici il n'y quasiment plus d'indications, il faut être créatif pour trouver son chemin. Malheureusement le soleil tombe vite et nous n'avons pas le temps de faire l'ascension en entier. Mr Gloubi en profite quand même pour aller crapahuter un peu avant d'aller rejoindre le plancher des vaches.

Nous reprenons la route pour nous diriger vers le lac Tekapo, connu pour son observatoire astronomique et son bleu presque turquoise. Arrivés en fin d'après midi, nous profitons du calme relatif au milieu des derniers bus de touristes qui traînent encore.

Nous passons la nuit en freecamp à côté du lac, le lieu est plutôt reculé: nous avons du longer un canal d'irrigation pendant une dixaine de kilomètres. La région ne faillit pas à sa réputation : nous avons passé la soirée les yeux rivés vers le ciel pour admirer les étoiles.

Le lendemain, dernière ballade avant de rejoindre Christchurch: nous montons à l'observatoire à pied pour avoir une vue surplombant le lac. Nous dégustons un chocolat chaud en haut avant de redescendre pour une après midi de conduite.

On retrouve avec plaisir les copains à Christchurch, qui nous accueillent avec un plat qui nous ferait presque regretter Paris : un bon tartare !

Nous allons pouvoir explorer la ville (vous en saurez plus dans l'article consacré à Christchurch dans la rubrique "Inspirations). Et à bientôt pour la suite :) 

Écrire commentaire

Commentaires: 0