Nouvelle-Calédonie, une semaine en VF

Comme s'il nous fallait trouver une excuse pour venir visiter ce petit bout de paradis, nous avons profité d'être déjà au bout du monde pour faire un saut en Nouvelle-Calédonie et passer quelques jours avec notre copine Claire. 

Bienvenue au paradis
Bienvenue au paradis

Lifou : belle entrée en matière

Pendant que Claire travaillait, (heureusement qu'il y a des jeunes qui bossent !) nous avons passé nos premiers jours calédoniens sur l'île de Lifou. A 35 min de vol de la Grande Terre, Lifou est une île calme, détente, et aussi étendue que la Martinique ! 

Nous avons séjourné en coloc avec Marion, infirmière du Havre qui fait des remplacements à Lifou, et Maman Nadine, prof de sport au lycée de Lifou. Elles nous ont accueilli chaleureusement et nous ont fait découvrir quelques beaux coins de l'île. La météo n'était pas de notre côté, mais la Calédonie, c'est joli même quand c'est gris ! (Et bim, rime compte triple!)

Baie de Jinek
Baie de Jinek

Nous profitons d'une rencontre avec une famille lyonnaise très sympa pour leur emprunter leurs masques et leurs tubas. On contemple un aquarium bien fourni et une explosion de couleurs ! 

Le trou d'eau de Luengoni
Le trou d'eau de Luengoni

Monsieur Gloubi, qui lui n'est pas claustro, joue l'explorateur, sur les traces de Nicolas Hulot, et descend dans la grotte de Luengoni. Madame Gloubi ne peut pas le prendre en photo dans son trou d'eau, mais c'est parce qu'il fait tout noir ;) 

Un petit trou d'eau au grand jour
Un petit trou d'eau au grand jour

On est bien contents d'avoir loué une voiture pour circuler sur cette île pas très peuplée, mais bien vaste ! Comme on aime bien s'accoutumer rapidement, on prend quelques kanaks qui "font du pouce" : le stop est un des meilleurs moyens de déplacement à Lifou. ça nous permet d'en apprendre un peu plus sur le quotidien des habitants.

Une dame nous presse pour qu'on accélère, elle ne veut pas rater les touristes australiens qui descendent du bateau de croisière qui accoste tous les mardis. Elle gagne sa vie en leur faisant des tresses. 

On prend aussi Jean-Pierre, qui nous dit direct : "vous dormez chez Nadine et Marion ? Oui oui je vous ai vu arriver, j'habite dans la tribu juste à côté !" On aurait bien aimé le questionner un peu plus sur l'organisation traditionnelle kanak, mais il faut déjà le déposer... On se contentera de vous partager la photo d'une case traditionnelle pour le moment ! 

Retrouvailles à Nouméa

Le 8 mai arrive, jour de congés pour Claire, qui vient nous récupérer à l'aéroport de Nouméa et nous fait découvrir le meilleur de Nouméa : une crêpe avec vue sur mer turquoise (Vive la France sous les tropiques !), une aprèm chill dans l'Anse Vata pour se remettre de nos émotions et être prêts pour la tartiflette du soir. Ben oui, ça nous avait manqué ! Et comme on est des aventuriers, on fait confiance à Claire et on goûte le kava, boisson traditionnelle kanak. Bue en petite quantité, elle a un petit pouvoir anesthésiant sur la langue. En grande quantité, on obtient les effets de l'alcool et du cannabis combinés... On va pas se mentir, c'est dégueulasse, ça a goût de terre. On aurait du se douter que les petits bouts de pomme à disposition c'était pas juste pour atteindre le quota des 5 fruits et légumes par jour :) 

L'îlot Signal, un petit coin de paradis

Au bout du ponton, le paradis
Au bout du ponton, le paradis

Le lendemain, 30 min de tape-cul bateau semi-rigide, et nous voilà débarqués sur l'îlot Signal, petit coin de paradis avec mer turquoise, oiseaux qui pépient, mouettes qui trempent leurs pattes dans l'eau, innombrables bancs de poissons, et surtout, nos copines les tortues keur keur avec les doigts. 

Encore un rêve de gosse devenu réalité... On mesure notre chance !
Encore un rêve de gosse devenu réalité... On mesure notre chance !

On est donc sur une grosse journée, à base de quarts d'heures à épier les tortues qui remontent à la surface pour respirer, et de grands moments de choix cornéliens avec la copine Caro, pour décider quel est le plus joli coquillage pour notre future collection. On a même le droit à un exercice d'hélitreuillage de blessé de l'Armée de l'Air; avec hélicoptère Puma à 20 mètres de nous. Bon, pour profiter de tout ça, on a passé un peu beaucoup de temps au soleil...On remercie Biafine, sponsor officiel de notre passage en Calédonie !

Sans filtre...
Sans filtre...

En famille au bout du monde

En plus de nous faire découvrir son caillou, Claire partage aussi avec nous ses copains, et sa famille particulièrement accueillante ! On s'est sentis comme à la maison grâce à Maman Véro, on a assailli Papa Thierry de nos questions de curieux-jamais-rassasiés-toujours-fascinés (merci pour votre patience, on vous attend pour le dîner sur notre île à nous pour le débrief des élections provinciales ;) et on a arraché quelques victoires aux dominos sur la redoutable Caro !

Après quelques mois à barouder en Asie et dans le Pacifique, on a vraiment apprécié cette parenthèse chaleureuse, généreuse et ce petit goût de France sous les cocotiers ! On ira pas jusqu'à dire qu'on a pas envie de partir, puisque c'est pour atterrir en Argentine, mais on était quand même un peu tristes de quitter le Caillou et le chien Dino qui a failli monter dans la navette avec nous :) 

On vous retrouve de l'autre côté du Pacifique ! 

Une petite dernière pour la route !
Une petite dernière pour la route !

Nos bonnes adresses

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Claire (mardi, 14 mai 2019 22:03)

    Trop cool!! Revenez quand vous voulez et bon vent les voyageurs!! Coeur coeur