Patagonie!

Nous quittons le tumulte de Buenos Aires pour nous mettre au vert, enfin blanc, en Patagonie. Direction les glaciers! Étant donné que nous n'avons pas eu l'occasion de les voir en Nouvelle Zélande, nous comptons bien nous rattraper.

El Calafate

17/05/19

Le lendemain de notre arrivée, nous visitons la ville qui ressemble à une station de ski des Alpes, mais surtout la réserve naturelle d'oiseaux Laguna Nimez. Il s'agit d'une grande boucle le long de la lagune qui offre une vue imprenable sur les montagnes aux alentours.

Nous profitons du calme environnant pour admirer la faune et la flore. Heureusement, nous avons des jumelles pour apercevoir le clou du spectacle: les flamands roses qui sont en pleine migration.

Le glacier Perito Moreno

18/05/19

Bon on n'est pas non plus venu là pour jouer les ornithologues! Il faut réserver l'excursion car le glacier se situe dans un parc naturel protégé et 2 entreprises se partagent la concession: Inutile de cherche un quelconque bon plan. Si vous n'êtes pas intéressé par une promenade sur le glacier, vous pouvez vous rendre au parc naturel par vos propres moyens : il y a un circuit de passerelle qui vous permet d'observer le glacier.

Le Perito Moreno est l'un des glaciers les plus accessibles au monde car il se situe à moins de 1200m au dessus du niveau de la mer et il est au bord du lac Argentino. Pour autant il ne se laisse pas voir facilement: alors que nous sommes entrain d'approcher il est encore caché dans la brume.

Le parc attire de nombreux visiteurs et tout à été prévu pour les accueillir: une route mène vers un petit ponton pour traverser le lac en bateau. Pour limiter au maximum la pollution, il est demandé à tous les visiteurs de garder avec eux leurs déchets.

Après avoir revêtu les dernières couches de vêtements nous embarquons et commençons la traversée du lac. Dans le bateau, des argentins bienveillants font tourner leur maté pour réchauffer les touristes.

Avant d’attaquer les choses sérieuses, quelques explications sur le glacier. C'est l'heure du point culture... :)

  • Le front du glacier fait 60m de haut sur 5000m de large et il avance d'environ 2m par jour.
  • C'est l'un des seuls glacier au monde à ne pas être en recul: sa balance [Gain de glace / perte de glace dans le lac] est nulle.
  • La température moyenne annuelle est de 7°C. Mais comment se fait il qu'il y ait encore un glacier? Nous sommes au sud du continent et la bande de terre est relativement fine. La présence de la cordillère des Andes permet de capter les nuages en provenance du pacifique et de créer des précipitions neigeuses à haute altitude qui s'accumulent. Le poids transforme la neige en glace et PAF! ça fait un glacier

Une fois équipés de crampons par nos guides, nous commençons notre randonnée sur le glacier. Il s'agit d'une balade d'1h30 ou nous déambulons sur le glacier. Si contrairement à nous vous avez de l'expérience en montagne, sachez que des vraies expéditions peuvent être organisées! Durant notre petit tour, nous aurons le droit à toutes les saisons, même de la neige. Pour nous réconforter nous avons le droit à un whisky on the rocks (of the glacier), ils sont vraiment chouettes ces argentins!

Après notre balade, nous retraversons le lac pour nous rendre sur les passerelles dont nous parlions au début de l'article. Suivez le circuit et admirez la vue! Vous pourrez apercevoir le point de rupture: Tous les 4 ans environ, le glacier traverse le lac et touche la péninsule bloquant ainsi la circulation de l'eau du lac. L'eau fini par éroder l'avancée de glace et à force de fissures, finit par créer une arche. Son effondrement est un évènement spectaculaire. Nous n'avons malheureusement pas pu le voir mais nous avons eu la chance d’apercevoir un renard et un faucon :)

Nous rentrons à notre hôtel bien fatigués et le visage un peu brulé par le froid mais ravis d'avoir enfin pu voir un glacier d'aussi près. Après l'effort, le réconfort: nous nous autorisons un bon restaurant et surtout une bonne bouteille de vin.

El Chalten

20/05/19 - 21/05/19

L'exploration de la Patagonie continue : nous nous rendons à El Chalten, paradis des randonneurs. Ici les glaciers sont inaccessibles pour nous mais les paysages promettent de belles balades!

Pour s'y rendre, il faut prendre un bus qui vous fera passer par la route 40, l'équivalent de la route 66 aux USA. Si le temps vous manque, vous pouvez faire l'aller-retour sur la journée mais ça serait dommage: il y a tant à faire. La ville en elle même ne présente guère d’intérêt, nous sommes concentrés sur les sentiers. A notre arrivée, le bus passe par la station des rangers du parc qui vous présentent les différents sentiers possibles, à vous de choisir en fonction du temps et de la difficulté!

Pour commencer nous choisissons de nous diriger vers le Fitz Roy qui culmine à 3440m. Après 4h30 de marche, nous devons faire demi tour au camp Rio Blanco car le temps se dégrade et nous devons également nous ménager pour demain. Mais par chance, le vent chasse les nuages et nous parvenons à apercevoir le fameux sommet ! Sur le retour, nous pouvons voir un pivert en action, on vous laisse profiter du spectacle.

Le lendemain c'est parti pour la lagune de Torre et le glacier qui la surplombe. La randonnée fait 6h et nous avons bien envie d'aller jusqu'au bout. Heureusement le temps est avec nous ce jour là et nous pouvons déguster notre casse croûte en admirant la lagune et le glacier. Cette rando est plus diversifiée que celle de Fitz Roy ce qui la rend plus intéressante. On vous laisse jugeeyyy!

Nous quittons la Patagonie bien contents d'avoir enfin pu voir des glaciers (oui nous avons été très frustrés en Nouvelle Zélande...) pour retourner vers le nord de l'Argentine et retrouver nos amis !

Écrire commentaire

Commentaires: 0