Cusco, l'impériale inca

Qosqo, “nombril”, en quechua, était la capitale de l’empire inca. La ville compte aujourd’hui environ 500 000 habitants, mais accueille chaque année 4,5 millions et demi de touristes ! 

 

Fondée au 13e siècle par les incas, puis occupée entre 1533 et 1841 par les colons espagnols, elle est aujourd’hui le fruit de ce métissage, abritant églises, cathédrale, grandes maisons coloniales, et quelques palais incas revus au goût du jour version grands hôtels. 

Nous arrivons mi juin à Cusco, et la ville frémit à l’approche du 24 juin, jour de la fête du soleil. Inti Raymi est la fête la plus importante du calendrier inca, qui se confond encore aujourd’hui avec le calendrier péruvien plus classique. 

Des drapeaux arc-en ciel ornent les balcons et les fenêtres. Très ressemblants aux drapeaux LGBT, ils ont piqué notre curiosité. Mais ce n’est pas la gay pride qui s’organise, plutôt la Inca pride :) 

Le drapeau inca a en effet 7 couleurs, le bleu ciel en plus par rapport au drapeau LGBT. 

 

Des concours de danse s’organisent sur la place d’Armes. Les collégiens, lycées, étudiants viennent s’entraîner avec leurs écoles respectives tous les soirs. Nous profitons de ce spectacle en nous rappelant de nos cours d’EPS, vachement moins funs. 

On retrouve, comme à Lima, les balcons semi-ouverts sur les grandes maisons coloniales. Les hommes espagnols, très jaloux, ne supportaient pas que l’on alpague leurs femmes postées aux balcons. Pour leur permettre d’observer le spectacle de la rue sans être vues ou importunées, ils ont donc fait construire des persiennes… 

 

En sa qualité de ville inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, Cusco est très protégée, et notamment le centre ville historique. Ainsi, les fameux balcons ne peuvent être peints d’en bleu, vert sombre ou marron/bois naturel. Cela confère au centre une vraie unité architecturale et un vrai cachet !

Nous avons profité du soleil couchant pour grimper aux pieds du Christ Blanc, cadeau de la communauté juive accueillie après la 2e guerre mondiale au peuple de Cusco. 

La vue y est belle et dégagée sur la ville, et on se rend compte de son étendue ! 

 

Monsieur Gloubi et moi sommes tout de même tombés d’accord pour dire que nous avions préféré...Arequipa ! Plus grande mais pourtant plus chaleureuse, peut-être pas encore atteinte par le flot de touristes qui inonde Cusco. 

 

Les deux valent bien évidemment le coup, mais si vous allez au Pérou, n’oubliez pas d’inclure Arequipa dans votre parcours ! 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Dossou vaudounon (lundi, 24 février 2020 13:01)

    Je suis celui dont ton parle le sorcier hounon amangnon DOSSOU je peut intervenir dans les domaines suivants :
    - amour :
    retour de l’être aimé, maraboutage d’une femme ou d’un homme, mettre fin à un divorce, attirer quelqu’un…
    - chance :
    grigri pour avoir plus de chance aux jeux, pour être un peu moins poissard dans la vie…
    - travail :
    incantations magiques pour trouver un travail, ne pas se faire virer, rituels pour être augmenté, rituels pour réussir les entretiens d’embauche
    - business et affaires:
    grigri à utiliser quand on monte une entreprise, talisman pour mieux négocier les contrats, prières pour faire venir les clients et attirer des partenaires..
    n’hésitez pas à me contacté par mail:

    CONTACT MAITRE DOSSOU
    E-mail personnel : dahvaudounon@live.fr
    Tel personnel : +229 68 60 11 72
    Site web: https://www.medium-voyant-retour-affectif.com