Hidden Gem Coffee : le café récup inventif

Les "free walking tours" sont très en vogue au Vietnam. Le principe ? Une balade guidée par un(e) étudiant(e), le plus souvent en anglais, dans les coins sympas et pas forcément les plus touristiques de la ville. L'intérêt ? Découvrir la ville autrement, rencontrer d'autres voyageurs pendant le tour et pouvoir poser des questions sur ce que l'on voit, autant que sur la vraie vie dans le pays en question. Bonus : la visite est gratuite, vous donnez ce que vous voulez à la fin ! 

Linh, notre guide du jour
Linh, notre guide du jour

Le deuxième grand intérêt de ces visites est qu'elles se terminent le plus souvent autour d'un verre ou d'un café dans un endroit sympa, généralement un lieu que vous auriez eu du mal à trouver par vous même. On vous embarque donc au Hidden Gem Coffee, à Hanoi ! En l'occurrence, il est tellement bien caché que quand on a voulu y retourner on n'a pas réussi à le retrouver. 

La partie commandes, au fond d'un garage
La partie commandes, au fond d'un garage

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme...

Le café a été crée par un vietnamien qui a grandi à la campagne au bord d'une rivière, bercé par l'air frais et les odeurs de terre, de paille de riz, et de crottin de buffle (c'est lui qui le dit !) 

Quand il est revenu dans son village il y a quelques années, il ne l'a pas reconnu. La rivière est presque asséchée, les bouteilles et sacs en plastique ont remplacé les poissons.

 

Pourtant, dans son enfance, le Vietnam était plutôt champion de la récup et du recyclage. Les feuilles de banane, de lotus et de taro servaient d'emballage. Même les cercueils étaient recyclés ! On déterrait les corps trois ans après la mort et on mettait les os dans un petit cercueil en poterie qu'on enterrait de nouveau.  On pouvait ainsi recycler le cercueil en bois ! Le cercueil de sa grand-mère a ainsi servi à fabriquer une porte pour l'étable de son enfance.

 

C'est en se rappelant ce drôle de moment qu'il a décidé de monter un café 100% récup. Les tables sont faites de portes en bois (l'histoire ne dit ce qu'étaient les portes avant de devenir des tables), les tabourets de pneus... et les pailles sont en bambou, ou en inox ! 

Nous laisserons le mot de la fin à la grand-mère de Tho Nguyen, le créateur du café :

"avant de jeter quelque chose, réfléchis y à deux fois, tu pourrais y trouver un trésor caché".