Singapour, l'empathie à marche forcée

Singapour est une ville (cité-état pour être exact...) où il fait vraiment bon vivre. Un peu chaud certes, car le climat est tropical, mais c'est la première fois de ma vie où je peux déambuler dans une ville en parfaite sécurité. Je peux même oublier mon portable sur la table d'un bar, je le retrouverai car on me le rapportera :) C'est tout ça Singapour, une ville où les gens sont très très polis, très bien éduqués, très encadrés pour dire les choses clairement. Les caméras sont partout, le régime a la réputation d'être sécuritaire. 

le message a le mérite d'être clair
le message a le mérite d'être clair

Le côté positif de cette politique, c'est la qualité de vie indéniable, et l'impression d'être constamment pris en charge. Comme nous l'ont répété plusieurs expatriés "ici, c'est pas tout à fait la vraie vie, c'est un cocon."  Tout est réfléchi, organisé, optimisé, même le fait de récupérer vos médicaments !

"évitez la queue à la pharmacie, venez récupérer vos médicaments quand vous le souhaitez!
"évitez la queue à la pharmacie, venez récupérer vos médicaments quand vous le souhaitez!

A l'époque de son indépendance, en 1965, Singapour était un pays sous-développé, avec un chômage important et une absence totale de ressources. Les gouvernements successifs se sont beaucoup inspirés des politiques de pays occidentaux, notamment de la Grande-Bretagne, et plus particulièrement de son équipe en charge des études comportementales. C'est là qu'est entré le "nudge", comprenez, la politique de la suggestion, dans la vie des habitants de Singapour. 

la nourriture moins calorique coûte moins cher que la "junk food"
la nourriture moins calorique coûte moins cher que la "junk food"

La théorie du nudge a remporté le Prix Nobel d'économie. Pour faire simple, plus vous suggérerez de bonnes idées à vos concitoyens, mieux ils agiront, tout en gardant leur pouvoir de décision. Dans la version singapourienne, le pouvoir a mis les grands moyens pour enclencher la croissance économique, et devenir la nation puissante que l'on connaît aujourd'hui. Les premières campagnes ont porté sur l'environnement, et se sont rapidement immiscées dans la vie quotidienne des citoyens. "Stop at 2" était le slogan du planning familial. Le premier ministre des années 80, Lee Kuan Yew, était très clair : "on n'en serait pas là si on avait pas dit aux gens comment se comporter. Nous décidons de ce qui est bon". 

la campagne "prévenance" pour améliorer la vie dans les transports
la campagne "prévenance" pour améliorer la vie dans les transports

Le résultat est plutôt convaincant. Toute cette politique a permis la croissance économique et le succès actuel. Et si l'on regarde bien, Singapour est loin d'être la seule à user de ce genre de techniques comportementales. Elle en a certainement été la précurseur et la première à montrer d'aussi bons résultats. Les risques de dérive, notamment dus à l'utilisation des caméras de surveillance couplée à une probable utilisation de la reconnaissance faciale, sont pour l'instant contrôlés. Mais on le sait, il suffit de peu pour faire dérailler le système !